A-t-on le droit de choisir son assurance de prêt ou pas ?

Mon amie et moi avons trouvé une maison à acheter. J’ai décidé d’essayer de trouver un taux de crédit le plus attractif possible en passant par un courtier en ligne, meilleurtaux.com.

Le courtier m’a fait parvenir différentes propositions et il se trouve que la plus intéressante était celle de ma banque actuelle : la Caisse d’Epargne de Nantes. Nous allons emprunter 176 000 euros sur une durée de 25 ans – la proposition définitive de la banque devrait arriver cette semaine.

J’ai plusieurs fois demandé à Meilleurtaux si une délégation d’assurance pouvait être envisagée. Le courtier m’a répondu que les délégations d’assurance n’étaient pas acceptées par la Caisse d’Epargne de Nantes et que si je souhaitais passer par une assurance autre que celle de la banque, le taux de mon crédit ne serait plus aussi intéressant et serait revu à la hausse. Je me suis pourtant un peu renseigné sur Internet et il me semble que l’emprunteur a le droit de choisir l’assureur qui va couvrir son prêt – sans que cela remette en cause les conditions du crédit négociées auparavant avec la banque. Je ne vais pas continuer à demander une délégation d’assurance d’ici à la signature de l’offre de prêt, je ne veux pas risquer de perdre le taux avantageux qui a été négocié. En revanche, j’envisage fortement de changer d’assurance en cours de prêt, car j’ai déjà demandé un devis indicatif auprès d’un autre assureur externe qui me propose une assurance qui coût 45€ de moins par mois !

Aucun moyen de se faire entendre par le Crédit Agricole de Reims

J’ai emprunté 60 000 euros sur 15 ans auprès du Crédit Agricole de Reims pour acheter un appartement sur Lyon – l’achat a été effectué en indivision avec mes parents qui ont eux aussi contracté un prêt afin de m’aider à acquérir ce bien. Une fois le prêt signé, nous nous sommes renseignés auprès d’un assureur afin de connaître le coût de leur assurance emprunteur. Il s’est avéré que dans mon cas – j’ai une trentaine d’années – le tarif proposé par notre assureur était bien plus intéressant que celui proposé par le Crédit Agricole (l’assureur de leur contrat est la CNP). J’ai alors engagé les démarches pour substituer l’assurance du Crédit Agricole par la nouvelle. La banque a répondu – après plusieurs semaines d’attente – qu’elle refusait cette substitution en faisant valoir que les garanties de leur contrat étaient meilleures que celles du contrat que j'avais choisi. Cette dernière a alors décidé d’étendre les garanties de son contrat en éditant des conditions particulières à mon dossier - je les ai transmises immédiatement à la banque. Le Crédit Agricole n’a jamais tenu compte de ces nouvelles conditions malgré mes différents courriers envoyés en recommandé et malgré les nombreuses tentatives d’appel et les visites à l’agence pour faire avancer le dossier. Ce sont mes parents qui ont pris en charge la plupart des démarches auprès de la banque, je travaille et n’ai pas le temps de m’en occuper, c’est une mission à temps plein que d’essayer de faire entendre raison au Crédit Agricole sur le changement d’assurance emprunteur !

Depuis février, nous avons fait tout ce qui était en notre possible pour que ce changement d’assurance soit accepté. Je viens de recevoir un courrier du Crédit Agricole m’informant « qu’aucune réponse supplémentaire ne serait apportée à mon dossier ». En voilà une façon d’enterrer ma demande ! Il faut croire que la satisfaction du client n’est pas dans les objectifs que souhaitent atteindre ma banque.

Assurance groupe Crédit Foncier inchangeable

J'ai un prêt auprès du Crédit Foncier pour un investissement Scellier. J'avais fait la demande à l'époque de la signature du prêt d'une délégation chez April mais celle-ci m'avait été refusée. J'ai maintenant fait un devis auprès de la MACIF pour reprendre mon assurance emprunteur, cela me ferait économiser 40 € / mois en prime d'assurance (35 au lieu de 75). 
Malheureusement, cette demande de délégation est refusée et j'en suis déjà à 2 courriers recommandés échangés sans confirmation d'acceptation !

Frais d'avenant : 2% du capital restant dû !

Bonjour,

Nous avons emprunté à la bnp en 2010, un montant de 147 000€.

Aujourd'hui nous avons fait une demande de changement d'assurance, la banque accepte notre requête mais nous réclame 2000€ de frais (soit 2% du capital restant du), considérant que le changement d'assurance consititue un "ré-aménagement de crédit qui fait l'objet de frais de dossiers" conformément aux tarifs et conditions en vigueur.

Mais rien dans l'offre de prêt ne fait mention de ces frais : nous n'avons jamais discuté de telles pénalités à la négociation de la mise en place du prêt. Je croyait que c'était l'offre de prêt le document contractuel qui régissait nos relations avec la banque ! Mais apparemment ce sont les conditions tarifaires annuelles de la banque qui prévalent, conditions qui sont fixées par la banque elle-même bien sur !  Et aucun frais spécifiques ne sont signalés dans le contrat d'assurance. Nous ne demandons pas de modifications de notre offre de prêt : surtout que nous remplaçons notre assurance par une assurance égale en garanties.

Cette tarification est vraiment abusive, sous couvert d'accepter le changement, la BNP compte me faire payer le prix fort. Et la loi bancaire comme présentée dans votre site ne doit elle pas interdire la mise en place de tels frais ?

D'autres personnes ont-elles déjà payées ce type de frais ? Vers qui dois je me tourner pour le faire savoir ?

Un client BNP Paribas (mais plus pour longtemps !)

Hors de question de laisser 5000€ au LCL

Un prêt souscrit au LCL en 2005 avec une assurance Atlantic Prévoyance ? Est-ce que vous connaissez ce contrat ?

Bref, cette assurance coûte une fortune, je me renseigne pour changer, je trouve un contrat bien moins cher (quasiment 5000 euros de moins !) et là, fin de non recevoir du LCL : ils ne veulent même plus répondre à mes courriers, ils disent que l'assurance est conclue pour toute la durée du prêt.

Rien n'est noté dans mon offre de prêt, je n'ai rien signé de tel dans mon contrat. Est-ce qu'ils se moqueraient pas un peu de moi ? Surtout que j'ai trouvé des garanties plus fournies pour bien moins cher. Ils devraient être contents non ?

Un client agacé de la banque plus-plus ! Plus plus un petit peu plus de frais ???...

 

Le Crédit Mutuel nous tient en otage avec son assurance de prêt !

Pourquoi ne peut-on pas changer d'assurance alors qu'on en a trouvé une bien moins chère ?

Nous ne souhaitons pas renégocier notre prêt mais simplement changer l'assurance pour faire des économies sur notre cotisation. Mais notre banque, le Crédit Mutuel, n'est pas d'accord et nous dit que l'assurance des ACM est obligatoire et fait partie intégrante de notre offre de prêt. Alors que rien n'indique dans l'offre de prêt que c'est le cas. En plus, il est noté clairement que seule l'assurance décès est obligatoire et seul le coût de cette assurance décès est intégré dans le TEG de notre prêt.

Alors que nous avons du souscrire l'assurance Décès, PTIA, ITT/IPT !

Nous en sommes au 2ème courrier en recommandé mais nous n'allons pas nous laisser faire : comment peut on imaginer d'avoir souscrit une assurance sur 25 ans, sans pouvoir jamais la renégocier !

 

Le Crédit Mutuel respecte-t-il bien la Loi Lagarde ?

Nous avons signé une offre de prêt en 2011 et souscrit le contrat d'assurance de prêt du Crédit Mutuel Loire Bretagne.

2 choses me paraissent bizarres aujourd'hui :

- Nous sommes couverts pour les garanties Décès, PTIA, ITT/IPT, mais seul le coût de l'assurance Décès est intégré dans notre TEG. Le TEG calculé par la banque est-il juste ?

- De plus, dans le paragraphe 9.1 de notre offre de prêt, il est écrit que l'adhésion à la convention d'assurance est une des conditions d'otroi du prêt. Alors que dans le paragraphe 15 qui suit, il est écrit que conformément à l'art L312.9 du code de la consommation, l'emprunteur est libre de choisir son assurance de prêt sous réserve que le contrat choisi amène des garanties équivalentes au contrat proposé par la banque.

Je n'y comprends rien : si j'étais obligé de souscrire leur assurance pour avoir mon prêt (paragraphe 9) c'est complètement anti code de la consommation et contraire donc au paragraphe 15 qui suit ! Le Crédit Mutuel respecte-t-il bien la loi "Lagarde" ?

Aujourd'hui on souhaite changer d'assurance car on pourrait faire de grosses économies : mais visiblement la banque ne l'entend pas de cette oreille... Connaissez-vous des gens ayant réussi ce genre de démarche ?

Ma banque refuse le changement de mon assurance sur mon prêt

Bonjour, nous avons emprunté à la Caisse d'epargne en 2009 avec mon mari : j'ai pu présenté une délégation d'assurance pour moi même mais pour bénéficier d'un taux attractif mon mari a du prendre son assurance décés/incapacité à la caisse d'épargne.

Afin d'optimiser le coût de notre assurance mon mari souhaite aujourd'hui résilier le contrat de la CNP pour une délégation de bénéfice auprès du même assureur que moi.

Mais la Caisse d'Epargne refuse au motif que les conditions d'assurance font partie du contrat de prêt et que leur modifications ne peuvent être imposées au prêteur une fois ce contrat conclu. Pourtant dans notre offre de prêt stipule que l'emprunteur peut souscrire auprès de l'assureur de son choix une assurance équivalente à celle proposée par le   prêteur.
Donc si l'on s'en remet aux dispositions contractuelles, il est claire que rien ne nous empêche de choisir notre assureur. Je ne comprends pas la position de la Caisse d'Epargne, et avec le montant de l'économie que nous pourrions réaliser en changeant d'assurance, nous n'allons pas laisser tomber si facilement.
Merci de nous soutenir dans notre action et de nous apporter des éléments qui pourraient nous aider dans nos démarches.

LuDup69

Vous êtes ici : Home D'autres témoignages