L’Assurance Perte d’Emploi

Dans un contexte économique précaire et incertain, bon nombre d’emprunteurs immobiliers souhaitent se prémunir contre le risque chômage, en plus des garanties décès et incapacité de travail.

Mais si l’approche marketing de ces offres semble répondre à un besoin des emprunteurs, avant de souscrire il convient d’analyser dans le détail ce type de garantie : que couvre t’elle exactement ? Comment s’active la garantie et pour quel coût ?

La garantie Perte d’emploi assure la prise en charge de la mensualité du prêt (dans la limite de 50 à 75% de la mensualité du prêt selon les contrats.)

Pour pouvoir en bénéficier, il faut bien comprendre

  • les conditions d’adhésion :

selon les contrats il faut prétendre avoir été embauché en contrat à durée indéterminée pendant 6 mois voire un an chez le même employeur avant de déclarer un sinistre.
De plus, à chaque changement d’emploi, il faut à nouveau accepter ce délai de carence avant l’activation des garanties.

  • les conditions d’activation de la garantie :

les motifs de licenciement sont très encadrés et essentiellement économiques ; puis il faut prendre en compte l’application d’une franchise de 3 mois avant d’être indemnisé.
Autrement dit, une démission ou tout autre motif de rupture du contrat de travail ne donnent généralement pas droit à indemnité et de nouveaux « trous » de garanties surviennent à chaque changement de situation professionnelle.

  • les conditions d’indemnisation :

Il faut vérifier la limitation de prise en charge (souvent 50% ou 75% de l’échéance du prêt, parfois même dans la limite de la perte de revenus) et la durée d'indemnisation maximum sera, selon les contrats, de 12 à 18 mois.Malgré ces nombreuses limitations et délais de carence, ce type de garantie coûte cher et l’emprunteur est tenu de cotiser de manière continue : la cotisation d’une garantie perte d’emploi peut venir doubler le coût de l’assurance de prêt…. En effet, pour une garantie de 50% des échéances, son coût varie de 0,10% à 0,30% du capital initial par an selon les acteurs…
C’est pourquoi malgré ce besoin identifié du « consommateur », peu d’emprunteurs souscrivent cette garantie. Le taux d’équipement en France est estimé aux alentours de 5%.

La politique commerciale concernant cette offre varie :

Certains établissements bancaires, comme le Crédit Foncier de France (CFF) ou le Crédit Immobilier de France (CIF) spécialisés sur les prêts immobiliers aux durées longues et sur des profils d’emprunteurs spécifiques, imposent cette garantie comme une sûreté nécessaire à l’octroi du prêt, et du même coût, renchérissent fortement le coût total du crédit immobilier pour les jeunes emprunteurs.

D’autres réseaux bancaires, plus généralistes, suggèrent cette garantie sans l’imposer, préférant à coup sur placer leur contrat groupe en assurance emprunteur sans surenchérir le coût du crédit, ce qui limite d’autant la capacité d’endettement de leurs clients.

Vous êtes ici : Home Bien choisir son assurance L’Assurance Perte d’Emploi